Financement de votre formation continue de longue durée en 2019 : « AMVi continue à vous aider » !

Accompagnement "votre formation financée ou notre conseil Remboursé" pour obtenir son financement (CPF de transition ex CIF, autres CPF dont démission, perfectionnement, ...) :

 

Vous serez toujours gagnant… êtes-vous vraiment motivé(e) par votre important projet ?

 

Envisagez l'achat d'une tactique reconnue de qualité ! Echange flash, consultation, accompagnement via pack "financé ou remboursé" (100% d'atouts pour réussir) ou encore à la carte...

 

Dans tous les cas d'accompagnement, nos chers clients sont proches du 100% de réussite dès le 1er essai (CPF et bien d'autres), avec un don en dizaines de milliers d'euros (en face du "45% d'acceptation des demandes présentées de CIF", son remplaçant "CPF de transition" semblant disposer de moins de budget en 2019). La clé du succès est de trouver puis de présenter vos meilleures motivations ;)

 

Lors d'un échange Flash ou d'un échange équivalent offert sans engagement (demande par email, comportant 3 créneaux horaires dans les jours prochains durant les heures classiques de bureau et un CV -ou équivalent résumant votre parcours- en pièce jointe directement accessible sous format informatique courant, hors Drive), vous recevrez la plaquette détaillant notre offre d'accompagnement en 5 niveaux.

 

Notre offre commerciale déroulante (tarifs valables en 2019) :

 

Le délai de livraison correspond au délai de lancement moyen de l'accompagnement acheté. En achetant une prestation, vous acceptez les CGV et CGU en ligne sur ce site.

20,00 €

CPF PTP : le CPF et votre Projet de Transition Professionnelle (PTP)

 

Avec l’apparition du CPF de transition professionnelle (le digne héritier du CIF : Congé Individuel de Formation), votre Fongecif fait peau neuve en ce début d’année 2019 !

 

Un seul objectif.. Changer efficacement de métier ou de profession ! Ce nouveau type de CPF "longue durée" a été créé par la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel (septembre 2018).  Cela permet de financer une action de formation certifiante (sur une liste CPF, sur datadock, reconnue en tout ou partie RNCP, nécessitant un positionnement préalable offert gracieusement par votre organisme de formation) selon le cadre débutant du Projet de Transition Professionnelle "PTP", afin d'obtenir les moyens pour changer efficacement de métier et / ou de profession. 

Depuis 2019, les demandes de financement des coûts pédagogiques, de la rémunération et des frais annexes pourront être pris en charge dans le cadre du "CPF-PTP" par le réseau des Fongecif mais aussi par la CPIR (exemple : celle de la région Bretagne notamment).

 

Le CPF de Transition professionnelle.. c’est comment ?

 

Ce jeune CPF de transition professionnelle intéresse de plus en plus de monde :

 

Qui et QUOI ?

 

Les salarié(e)s souhaitant changer de métier et/ou profession peuvent y prétendre, il faut tout de même justifier d’une ancienneté salariale minimale (s'appréciant, normalement, à la date de départ en formation).

Les bénéficiaires de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH) et les personnes licenciées économiques ou pour inaptitude qui n’ont pas suivi de formation depuis leur départ en entreprise, sont exemptés de cette ancienneté minimale.

 

Chez AMVi nous vous invitons à bien vérifier votre accessibilité : CDI (ancienneté de 24 mois dont 12 mois dans l'entreprise, hors exemptés) ou CDD (24 mois au cours des 5 dernières années, etc.. hors contrats spéciaux de travail : d'accompagnement dans l'emploi, d'apprentissage, de professionnalisation, conclus au cours du cursus scolaire ou universitaire, CDD se poursuivant par un CDI) à la condition toutefois que la formation débute au plus tard 6 mois après.

 

Le CPF de transition professionnelle peut vous financer une action de formation longue durée, certifiante et selon votre           « Projet de Transition Professionnelle » (soit le PTP : nom du dispositif de financement remplaçant le sigle « CIF »).

 

QUELLES ACTIONS DE FORMATION FINANCÉES :

 

Changer de métier ou de profession est donc la règle N°1. De plus, les actions de formation financées doivent être inscrites : 

 

- au Répertoire National de Certification Professionnelle (RNCP)

 

- au Répertoire Spécifique des Certification et Habilitations (RSCH : tiens.. c'est tout neuf ça ? Non, il s'agit de l'ancien "inventaire") si nécessaire

 

POUR QUELLE PRISE EN CHARGE FINANCIERE POSSIBLE ?

 

Si votre demande est acceptée, la CPIR ou son équivalent Fongecif prend en charge les coûts (en tout voire en partie) liés au Projet de Transition : 

 

- frais pédagogiques et de validation des compétences/connaissances 

 

- la rémunération + les cotisations et les contributions sociales afférentes, les charges légales et conventionnelles assises sur cette rémunération 

 

- éventuellement  les frais annexes obligatoires (de transport, de repas, et d'hébergement)  En toute logique, ces coûts sont financés en 1er par la mobilisation des droits inscrits au CPF du salarié puis  éventuellement complétés par les fonds (disponibles, ou encore à rendre disponibles) de la CPIR ou de son équivalent Fongecif.

 

Enfin, il faut savoir que ce nouveau système reste potentiellement extrêmement généreux en matière de prise en charge de la rémunération ! Ainsi, elle pourrait être comprise entre 60 et 100% du salaire moyen de référence : en parlant de ce sujet à un américain, il est possible qu'il ne vous comprenne pas !

 

QUELS SONT LES CRITÈRES PRIS EN COMPTE POUR ÉTUDIER LES NOMBREUSES DEMANDES ?

 

Il s'agit des critères les plus visibles et nous apprécierons partager avec vous la vue d'ensemble nécessaire pour "travailler dans la vérité".

 

Si toutes les demandes de prise en charge seraient satisfaites, un tel système n'aurait plus lieu d'être.

 

Que ce soit un Fongecif ou une CPIR.. ils étudient naturellement les dossiers (selon, de plus en plus souvent leur ordre de réception) en se basant notamment sur les priorités-critères suivants : qualification, CSP, inaptitude, taille de l'entreprise, ancienneté, égalité, perspectives, pertinence de parcours et cohérence du projet.

 

En résumé, quels critères ci-dessus concentrent l'unique marge de progression efficace à envisager pour votre demande de financement ? Ceux concernant le projet professionnel présenté ;)

 

Chez AMVi, entre 80 et 100% de personnes accompagnées décrochent chaque année le financement de leur formation rêvée... pourtant ils sont considérer comme "peu prioritaire sur le papier" !

 

Etapes nécessaires ? NOTRE ACCOMPAGNEMENT PEUT COMMENCER JUSTE AVANT !

 

Toute demande financière de formation doit être précédée d'un positionnement préalable réalisé par le prestataire de formation et offert gracieusement. Le salarié peut s'adresser à un (ou plusieurs) prestataire de formation qui réalise un positionnement gratuitement (pour identifier les acquis professionnels puis définir la durée et le parcours de formation adaptée qui sera suivi). 

 

Et en guise de préparatifs, voici quelques autres "passages obligés" :

 

- Faites la demande d'autorisation d'absence à votre employeur (si formation sur le temps de travail, au plus tard 2 ou 4 mois avant la date de début de votre formation) et créez votre Espace personnel « nécessaire » notamment au suivi de la demande de financement 

 

- Un accompagnement au titre du conseil en évolution professionnelle (CEP) est recommandé au salarié disposant d’un projet motivant. L’opérateur du CEP (votre Fongecif en 2019 l’est encore tout en étant aussi décideur) informe, oriente et aide le salarié à formaliser son projet.

 

L’opérateur propose son plan de financement et des salariés demandeurs se font accompagner au succès depuis 2012 par notre cabinet indépendant.

 

Avant d'aller plus loin (avec  la présentation de votre dossier complet au Fongecif/CPIR), nous pourrions discuter du contenu gagnant des "pièces à joindre obligatoirement au dossier" :

Dossier CPF PTP - pièces dont dossier de motivation - Bourgogne
Dossier CPF PTP - pièces dont dossier de motivation

 

Le projet de formation est bientôt présenté aux (Fongecif en 2019) Commissions Paritaires Interprofessionnelles Régionales (CPIR de votre domicile ou de votre lieu de travail, remplaçant bientôt le réseau national des Fongecif) afin :

 

- d’apprécier la pertinence de votre projet et du positionnement préalable (gracieusement proposé)

- d’instruire la demande de financement

- de transmettre, après instruction, des données clés à « l’autorité centrale France Compétences » :

- d’autoriser la réalisation et le financement du projet, après avis consultatif de l’autorité

- de gérer administrativement le dossier (avec le salarié, l’employeur éventuel, l’organisme de F°)

 

À l’issue de ce parcours administratif, interne et rigoureux, la décision motivée sera notifiée au demandeur en priorité. Les modalités de fonctionnement de ce nouveau dispositif sont relativement détaillées dans certains décrets et en cas de refus (plus d'une personne sur 2, en général et hors accompagnement AMVi) : nous conseillons de ne pas attendre pour correctement agir.

 

A titre d’exemple, le Fongecif Île-de-France est en place pour la réussite du lancement de ce dispositif, avec des financements dédiés et des possibilités prochaines de transitions professionnelles. Et pour rappel, les conditions d’accès au CPF de transition professionnelle (alias « PTP ») sont assez proches de celle du Congé Individuel de Formation (CIF, remplacé par ce CPF longue durée).

 

Ce n'est pas une histoire sans fin ! 

 

Et le « CPF tout cours » en 2019 ?

 

Le Compte Personnel de Formation (CPF) « tout court » (soit, pour des formations de courtes à moyennes durées) quant à lui perdure avec des conditions avantageuses selon le point de vue, notamment un montant en euros (remplaçant un nombre d’heures disponibles, dont le montant était fixé par l’OPCA lié) : une heure = 15 euros.

 

De plus, les listes de formation éligibles au CPF sont élargies afin de faire bénéficier d’une offre plus ouverte éligible au CPF nouvelle génération. 

Bientôt, le salarié devra utiliser son CPF, plus facilement, via une application numérique. Elle doit permettre « à chaque actif sans intermédiaire », de géolocaliser les organismes et autres opérateurs du CEP pour mieux comparer :

• la qualité des organismes de formation

• le taux de réussite aux formations

• la satisfaction des utilisateurs

 

L’objectif est de faciliter les inscriptions et de payer directement en ligne, notamment en cas de mobilisation du CPF "longue durée" dit de transition : "le CPF tout long" !